fbpx

Bye bye le gras

Provoquez votre déclic
et perdez du poids
une bonne fois pour toutes

Devenez enfin cette personne qui vous fait tellement envie.

Vous cherchez à provoquer le déclic qui vous fera enfin perdre du poids une bonne fois pour toutes ? Et si ce déclic n’était qu’une autre façon de concevoir la perte de poids ? Une façon d’envisager les choses qui vous ferait avancer de manière certaine vers votre objectif en passant outre les obstacles sur votre chemin ? Une nouvelle façon d’envisager les choses qui ferait que vous arrêterez de continuellement vous auto-saboter ?

Je ne vais pas y aller avec le dos de la cuillère. Nous évoluons dans un environnement obésogène.

Notre environnement, notre mode de vie actuel nous fait prendre du poids. La nourriture est devenue riche et abondante autour de nous tandis que notre rythme de vie est devenu très sédentaire. Nous faisons moins de sport tout en consacrant de moins en moins de temps à nos repas, ce qui nous conduit de plus en plus à nous tourner vers une nourriture industrielle, très transformée, mais prête à être dégustée en un rien de temps.

Nos entrées caloriques (ce que l’on mange) ne correspondent plus depuis longtemps à nos sorties caloriques (ce que l’on dépense). Les premières sont bien supérieures aux dernières et c’est pourquoi on ne cesse de prendre du poids.

Le problème aujourd’hui est que la société fabrique des gros pour mieux les détester ensuite. Selon deux études américaines, pour 70 % à 80 % des gens, la clé du problème se trouve principalement dans un état de faible volonté qui conduit « les gros » à combiner excès alimentaires et absence d’exercice physique. Selon un sondage Odoxa de 2020, 67 % des Français estiment que perdre du poids est d’abord une question de volonté, et 55 % estiment qu’il ne faut pas hésiter à mettre les obèses face à leur responsabilité. (Les études scientifiques montrent pourtant que les causes de surpoids sont multiples, depuis la prédisposition génétique jusqu’aux troubles du comportement alimentaire, sans oublier les traitements médicaux, les dérèglements hormonaux, les facteurs psychiques ou la précarité).

Face à cette situation, il est normal de se sentir prise en tenaille et de vouloir que ça s’arrête. Alors on essaie un régime pour perdre du poids. Puis un autre, puis encore un autre… On finit par les multiplier en quête de trouver celui qui marchera enfin. On persiste parce que s’est développée dans un coin de notre tête la croyance que mince = mieux. Parce que perdre du poids serait en fin de compte la solution pour éradiquer cet inconfort émotionnel.

Et cette croyance peut nous mener très loin. Elle nous pousse à nous priver ou à nous forcer à faire un sport que l’on déteste. Mais en fin de compte, dans une intention de prendre soin de vous, vous vous faites du mal.

Vous vous faites du mal parce qu’il faut savoir que 95 % des femmes qui ont réussi à perdre du poids avec un régime, ont tout repris au bout de 3 ans. En résumé, quand bien même vous arriveriez à perdre du poids, ce sera mal fait, ce qui vous vaudra un retour à la case départ. Or, passer son temps à maigrir et regrossir est encore plus mauvais pour l’état de santé que de rester gros. De plus, du point de vue psychologique, ces échecs répétés ont un effet désastreux, conduisant à se dévaloriser, à douter de soi et à déprimer. Cette démarche peut être très destructrice pour le moral et la santé. Ainsi, il vaut mieux parfois ne pas maigrir que sempiternellement maigrir et regrossir.

Perdre du poids définitivement implique de s’inscrire dans une démarche sans précipitation, sans souffrance et sans violence pour votre corps, ce que ne fournit aucun régime drastique. Faire un «régime», n’est ni plus ni moins que se tirer une balle dans le pied, c’est s’inscrire dans une culture de l’échec…

On va arrêter de tourner autour du pot.

Aujourd’hui les gens sont de plus en plus éduqués et sensibilisés question santé et savent très bien qu’en limitant le sucre, en mangeant plus de légumes et en ayant une pratique sportive régulière, ils perdront du poids. Franchement, demandez à n’importe quelle personne dans la rue comment perdre du poids et tout le monde aura une réponse.

Vous-même d’ailleurs qui lisez ces lignes vous savez quoi faire.

C’est pourquoi la vraie question à se poser est :

Pourquoi vous ne le faites pas ?

Parce que très souvent, les gens n’aiment pas faire ça. Mais ils aiment l’idée d’être mince. Ils pensent que ça les rendra plus beaux, plus intelligents, plus heureux. Qu’ils seront admirés pour ça. Une fois le bon chiffre sur la balance, tous leurs problèmes disparaîtront.

Et je faisais clairement partie de ces personnes. Je vais même aller plus loin : au fond de moi, je croyais que c’était automatique. Parce que quand on est mince, la vie est plus simple, n’est-ce pas ?

Plus vraiment besoin d’essayer les vêtements en boutique, tout nous va. Il suffit de postuler pour obtenir le job. Et bien sûr, comme je serai enfin belle, plus besoin de faire un quelconque effort niveau séduction puisque ce sont les hommes qui viendront me voir pour me laisser leur numéro.

Mais la vérité était que j’aimais juste l’idée d’être mince sans avoir à faire quoique ce soit pour le devenir. J’aimais cette idée plus que de faire en sorte de m’alimenter comme le ferait une personne mince. Parce que ça impliquait que je me confronte au fait que je n’avais pas les meilleures habitudes alimentaires, que je mangeais trop, que je ne faisais pas assez de sport mais surtout, que je n’avais pas vraiment envie de fournir d’efforts sur le sujet. Franchement, ça avait l’air sympa d’être mince mais en fait, c’est plutôt difficile de le devenir. Il faut vraiment le vouloir. Du coup, je préférais me bercer d’illusions.

Et c’est normal. Perdre du poids, changer son corps, est un processus impressionnant. C’est un vrai saut dans l’inconnu qui peut remettre en question tout un tas de choses sur vous. Et il est d’autant plus difficile de se lancer que votre corps actuel a un mérite : il vous offre une justification pour tout un tas de choses qui ne vont pas dans votre vie. Vous n’êtes pas heureuse parce que vous n’êtes pas en parfaite santé, vous ne rencontrez personne parce que vous n’êtes pas assez séduisante, vous stagnez professionnellement parce que dans ce corps vous n’osez pas demander plus de responsabilités, etc.

En fait, vous avez juste peur. Alors vous procrastinez votre perte de poids, vous la remettez sans cesse à plus tard. Et encore une fois, c’est complètement normal. Mais cette peur n’est qu’une émotion et une émotion peut se gérer. Et si vous vous en sentez incapable aujourd’hui, sachez que ça s’apprend.

Et beaucoup de gens se torturent sans cesse comme ça, en essayant de perdre du poids toujours de la même façon, en essayant de se restreindre (ce qui sonne affreux dit comme ça) ou en essayant de faire du sport alors qu’ils détestent ça. Et le gros problème que vous vous créez comme ça, est que vous forcez à faire quelque chose que vous détestez faire, ne fait que vous compliquer la tâche. Par contre, si vous aimez ce que vous faites, vous comprenez qu’il sera beaucoup plus facile pour vous de le faire ! Et aussi qu’il n’y a donc pas qu’une seule solution pour perdre du poids puisque chacun est unique.

C’est pourquoi à mon sens perdre du poids durablement, ça s’apprend.

Alors oui, les régimes amaigrissants aggravent les problèmes de poids et c’est pour cette raison qu’il faut arrêter d’en faire mais ceci étant dit, renoncer aux régimes n’est pas renoncer à maigrir !

En fait, on a toutes un très mauvais réflexe quand on voit quelqu’un que l’on connaît maigrir. Tout de suite, on va lui demander comment elle a fait pour voir si on ne pourrait pas faire pareil pour perdre du poids à notre tour. Et ça, c’est absurde !

C’est absurde parce que tout d’abord, nous n’avons pas le même corps. Nous ne faisons pas la même taille, ni le même poids de départ, nous n’avons pas les mêmes habitudes de sommeil et certainement encore moins la même régulation hormonale pour ne citer que ces exemples.

Nous n’évoluons pas non plus dans le même environnement, nous n’avons pas les mêmes horaires, les mêmes contraintes, le même lieu de vie ou de travail, la même personnalité, les mêmes compétences, ni les mêmes goûts pour faire certaines choses. Or on m’a toujours dit qu’il fallait comparer ce qui est comparable. C’est pourtant loin d’être le cas vous ne trouvez pas ?

C’est pourquoi à mon sens, pour maigrir efficacement et surtout, durablement, chacune doit construire son propre programme. Et pour y parvenir, chacune doit impérativement comprendre ce qu’elle fait (ou pas) et pourquoi elle le fait (ou pas).

Il est grand temps que vous vous donniez une vraie chance. De vous mettre sur le devant de la scène, de devenir la protagoniste de votre vie.

Si je devais résumer le problème en une seule phrase : vous procrastinez votre perte de poids parce que ça menace votre identité. Et plus quelque chose menace votre identité, plus vous éviterez de le faire. C’est normal, on a tous un instinct de survie bien ancré quelque part.

C’est pourquoi à mon sens il est important de déconstruire un certain nombre d’idées avant de perdre du poids durablement, de prendre un peu de temps pour apprivoiser cette peur de changer (et de peut-être causer par hasard la fin du monde).

Afin de vous débarrasser de cette peur et de vous aider à entamer le chemin vers votre perte de poids durable, je vous propose coachings et exercices pour commencer à mettre un certain nombre de choses à plat.

Pour vous aider à passer à l’action (= vaincre la procrastination), nous allons lister les différents éléments à prendre en compte dans cette décision, les décortiquer, vous prendre en compte vous, votre quotidien, vos croyances, et ensuite voir les moyens que vous pouvez mettre en œuvre pour perdre du poids une bonne fois pour toutes, et comment contourner les obstacles qui sont, ou se présenteront, sur votre route.

Grâce à ce travail, vous trouverez vos solutions au quotidien pour perdre du poids parce que vous saurez ce qu’il faut faire, ce que vous êtes prête à faire pour atteindre cet objectif, quel effort vous êtes prête à fournir (ou non), et où se situe la limite.

C’est ainsi que vous allez apprendre à gérer en même temps les différents éléments de la perte de poids et trouver votre équilibre. Parce que perdre du poids durablement (et par là, je veux dire définitivement) prend du temps. Ainsi, les occasions de trébucher seront nombreuses mais si vous savez comment vous relever à chaque fois, vous pourrez continuer d’avancer.

Devenez enfin cette personne qui vous fait tellement envie.

Au programme :

Première partie : J’apprends à mieux me connaître

La façon dont on s’alimente traduit énormément la relation que l’on entretient avec soi. Et après tout, perdre du poids est une affaire entre soi et soi-même. C’est pourquoi nous allons nous pencher sur vous. Si la perte de poids devait s’envisager comme un voyage, vous en êtes définitivement le point de départ.

Coaching n°1 : Apprendre à se connaître et explorer sa représentation du monde

Nous allons dans un premier temps apprendre à vous connaître, revenir sur votre parcours, comment votre surpoids s’est installé et pourquoi vous souhaitez perdre du poids aujourd’hui. Nous allons aussi voir si vous êtes sujette à l’alimentation émotionnelle et si c’est le cas, à quels déclencheurs vous êtes la plus sensible.

Dans un second temps, nous nous pencherons sur vos croyances, notamment limitantes, sur vous-même et sur la nourriture.

Coaching n°2 : Découvrir son système de valeur et ce qui déclenche les émotions

Nous allons faire un travail fondamental au cours de cette séance, à savoir, déterminer votre système de valeurs. Celui-ci est unique à chaque personne et il est très important de le déterminer car c’est à travers lui que nous regardons et évaluons le monde, et donc que nous ressentons des émotions.

Coaching n°3 : La gestion des émotions, comment ça marche ?

Nous allons voir ici comment se déclenchent les émotions et comment elles entraînent certains comportements de notre part. Nous allons apprendre à les nommer et à mieux les accepter pour mieux les transformer. Bienvenue dans le monde de la gestion des émotions !

Deuxième partie : Je trace mon itinéraire vers mon objectif

Avant de partir en voyage, nous savons tous à l’avance quelle sera notre destination. Et c’est d’ailleurs cette connaissance de la destination qui fait que nous arrivons à bon port à chaque fois. Mais en terme de perte de poids, savez-vous vraiment où vous allez ? Savez-vous à quoi vous pouvez prétendre ? Dans quels délais ? Aussi, un voyage n’est jamais sans embûche, c’est pourquoi nous allons anticiper certains obstacles pour mieux les gérer.

Coaching n°4 : Fixer votre destination et élaborer votre feuille de route

Perdre du poids est une aventure pour laquelle il vaut mieux se préparer afin de mettre toutes les chances de son côté. Nous allons donc littéralement tracer votre chemin vers votre objectif et déterminer les actions concrètes à fournir au quotidien. Ce sera également le moment de déconstruire un bon nombre de croyances et de mythes autour de la perte de poids.

Coaching n°5 : Anticiper les obstacles pour mieux les gérer

Perdre du poids c’est prendre en compte sa personne, ses émotions, son environnement, son entourage, créer de nouvelles habitudes, entretenir sa motivation et y trouver du plaisir (sinon c’est mort direct !). Ce sont donc plusieurs paramètres qui peuvent venir compliquer les choses, c’est pourquoi nous allons nous pencher dessus afin de mieux pouvoir y répondre le moment venu.

Et plus vous serez au clair avec vos envies, vos besoins, ce qui est en jeu et tout ce que ça implique de concrétiser votre objectif, plus vous serez à même de ne pas vaciller quand les choses deviendront compliquées. Et elles le deviendront parce que la vie est ainsi faite. C’est facile d’aller bien quand tout va bien. Mais qu’en est-il quand les choses se passent moins bien ?

Troisième partie : Je passe à l’action

Coaching n°6 : Je fais le bilan de ma motivation et je passe à l’attaque à mon rythme

Nous allons faire ici le bilan de ce que nous nous serions dit au cours des précédentes séances pour déterminer votre stratégie d’attaque de ces kilos en trop. Nous allons miser sur vos forces, vous apprendre à créer de nouvelles habitudes en douceur mais surtout, faire en sorte que vous aimiez les actions que vous allez mettre en place. À la fin, vous aurez une stratégie faite d’actions que vous vous sentirez capable d’accomplir tous les jours mais surtout que vous aurez envie de faire.

Accédez à :

Accompagnement 100% à distance

Mes garanties

→ garantie accompagnement : je réponds à tous vos mails dans les 24h (sauf le week-end). Vous n’êtes pas seule dans cette aventure.

→ garantie j’ai changé d’avis : vous pouvez à tout moment changer d’avis et arrêter le programme. Vous serez alors remboursée au prorata des coachings effectués.

Passer à l’action c’est prendre du pouvoir sur sa vie. Peu importe la direction que vous prendrez, le plus important est qu’elle vous permettra d’avancer.

Pourquoi je vous aide

Triptyque avec une même femme debout de face ayant perdu 7 puis 19kg
jeune femme souriante en maillot de bain
Perte de poids durable
Montage avant/après d'une femme ayant perdu du poids

Ma belle-soeur à qui j’ai fait perdre 8kg 😉

Après avoir moi-même perdu 20kg, beaucoup de mes amies venaient me voir avec une seule question à la bouche : « Mais ? Comment t’as fait ??? »

C’est vrai ça, comment est-ce que j’ai fait ?

Alors que je réfléchissais de plus en plus à perdre mes kilos en trop, je me heurtais sans cesse à la même idée : à chaque fois que j’ai essayé, ça n’a jamais marché alors à quoi bon ? Un jour, alors que j’étais chez des amis, j’aperçois L’Anti-régime de Michel Desmurget dans leur bibliothèque. Je demande à mon amie ce qu’elle en a pensé et comme elle a trouvé le livre intéressant, je lui demande si je peux le lui emprunter.

Quelle claque je me suis prise ! C’est notamment là que j’ai découvert qu’il n’y a qu’une seule façon de perdre du poids durablement : faire en sorte de cultiver un déficit calorique modéré tous les jours (ou presque) jusqu’à obtention du poids désiré, et qu’en conséquent, perdre du poids durablement prend du temps…

Bon j’avoue, les 2 ans annoncés pour perdre 20kg m’ont cassé les pieds… Et puis il fallait apprendre à compter les calories… Mais le livre expliquait bien toutes les erreurs que j’avais faites jusque là… Il y avait donc pas mal de choses qui m’enquiquinaient mais comme j’avais jamais essayé de prendre en compte les calories et que je n’étais pas pressée non plus, je me suis dit que j’allais tentée et voir ce qui allait se passer. J’abordais vraiment cette tentative comme une expérience, du coup sans obligation de résultats, et donc sans pression aucune. Bref, qui vivra verra.

Eh bien c’est dingue tout ce qui peut se passer quand on ne se met pas la pression !!! Quand on arrête de se regarder faire et de se juger en permanence. En fait, ça pompe énormément d’énergie !

Une fois le comptage des calories compris, je voyais clairement toutes les erreurs que je commettais au quotidien. Car les chiffres ne mentent pas. Passée la phase d’adaptation, la révision des recettes, des habitudes, etc., j’ai découvert un gros avantage à compter les calories : on peut manger du gâteau au chocolat et quand même continuer à perdre du poids. Elle est pas belle la vie ? En fait, du moment que vous avez un déficit, c’est bon. Du coup, ça vous laisse une sacrée soupape de décompression et donc, plus rien n’est interdit en fait. C’est pourquoi vous m’entendrez souvent dire qu’il n’y a pas de mauvais aliments, que des mauvaises quantités.

Je me suis aussi rendue compte que pour avoir un déficit calorique modéré au quotidien, du moment que l’on maîtrise ses entrées caloriques au niveau de l’assiette, pas besoin de faire du sport. Et pour la feignasse que j’étais, c’était une super nouvelle ! En vrai, on ne peut pas être sur tous les fronts. Compter et cuisiner étaient déjà assez de travail pour moi et comme j’avais déjà perdu 5kg au bout de 2 mois, je me suis dit que c’était bon de continuer comme ça.

Au final, j’ai perdu 20kg en 10 mois et je n’ai rien repris depuis. Pour l’anecdote, après avoir perdu 11kg, je me sentais tellement plus légère, j’avais un tel regain d’énergie que j’avais envie de bouger. Du coup je me suis dit que c’était le moment de me remettre au sport, mais surtout de prendre le temps de choisir un sport qui me plaît. Depuis, je cours tous les dimanches matin et j’adore ça ! Je ne remplacerais cette habitude pour rien au monde. C’est mon moment où je me retrouve avec moi-même et que je prends soin de moi, j’adore.

En fait, perdre du poids durablement appelle une réelle transformation. Et c’est parce que vous vous transformez de l’intérieur que ça se voit à l’extérieur. Bien sûr, Rome ne s’est pas faite en un jour et donc changer prend du temps. Une petite action après l’autre. Mais personne n’est prêt à se donner ce temps alors qu’il s’agit de s’offrir quelque chose à soi. Paradoxal non ?

Revenons-en à mes copines. Elles venaient me voir toutes excitées, très intéressées par ce que j’avais à révéler. Après tout, j’avais fondu comme neige au soleil tout en continuant à aller au resto, à me faire des barbecues et des voyages avec elles, c’était top ! Sauf que… quand je leur disais que j’avais tout bêtement appris à compter les calories et que je faisais en sorte de ne pas dépasser un certain plafond tous les jours… Vous auriez dû voir leurs têtes !!!

Y’avait pas de solution miracle. J’avais fait un truc, fourni un effort. Je m’étais « pris la tête ».

Alors que je voyais la déception défiler sur le visage de mes amies, je commençais à me faire une réflexion : je trouvais ça dingue de refuser de compter les calories si ça te garantissait de perdre du poids (ce dont elles avaient envie apparemment), en mangeant de tout et sans faire de sport ! Pour moi, ça offrait une liberté de dingue en plus de dégager les potentielles frustrations. Que peut-on demander de plus quand on veut perdre du poids ?

Du coup, cette apparente incohérence m’a fait réfléchir : Pourquoi certaines personnes arrivent-elles à perdre du poids et d’autres non ?

Parce qu’en fin de compte, tout le monde sait comment perdre du poids. Tout le monde sait qu’il faut rééquilibrer son assiette, bouger, limiter le sucre, réduire la nourriture industrielle (la malbouffe)… Bref, aujourd’hui on a même un nouveau mot pour ça : manger « healthy ». Du coup, si tout le monde sait ce qu’il faut faire, pourquoi si peu de monde le fait ?

Parce que pas tout le monde prend la décision de le faire. Décider, c’est prendre du pouvoir sur sa vie. C’est vouloir quelque chose et aligner en face les moyens pour y parvenir. Malheureusement, encore trop de gens désirent perdre du poids sans être prêt à fournir un effort quelconque. Ces personnes veulent obtenir des choses mais sans être prêtes à mettre quoique ce soit sur la table en échange. Il ne se passe donc rien et c’est comme ça que l’on tombe dans l’ambivalence : on voudrait bien mais… (c’est trop dur, on ne veut pas se priver, etc.)

Mais ça c’est faute de voir la situation dans son ensemble. Pour le commun des mortels, perdre du poids, c’est se priver. C’est se retirer des choses au quotidien et ressentir du manque. Peu de gens voient la perte de poids comme un gain. Déjà parce que l’on parle de « perdre » du poids et qu’on y associe tout un tas de choses dont on souhaite se débarrasser. Or perdre du poids ce n’est pas perdre, c’est gagner, et bien plus !

Et ce n’est que quand on voit l’énorme gain potentiel, qu’envisager de faire une petite action tous les jours dans cette direction devient raisonnable, et donc réalisable.

Je suis très contente d'avoir tenté l'aventure avec Audrey parce que maintenant, je n'ai plus le poids de mon poids sur la tête ! Je ne me sens plus lourde (alors que je mange !) Je suis bien dans mes vêtements, j'ai compris qu'avoir un peu faim n'est pas grave, que rien n'est interdit, tout est question de quantité. J'ai aussi beaucoup réduit ma dépendance affective à la nourriture et ça c'est inestimable.
jeune femme souriante portant des écouteurs
Estela
RH

Vous souhaitez perdre du poids depuis un moment pourtant, vous ne faites rien. Vous pourriez faire une minuscule petite action tous les jours en direction de cet objectif pourtant, vous ne le faites pas. Et c’est cette inaction qui vous fait souffrir. Parce que votre comportement ne correspond pas à vos souhaits. C’est cette ambivalence dans laquelle vous vous trouvez qui vous dérange et vous fait cultiver cette honte. Pourtant, vous n’êtes pas obligée de vous infliger ça. Les choses peuvent se passer autrement, vous pouvez ressentir d’autres choses que ces émotions qui vous paralysent. Comment serait votre vie sans tous ces sentiments négatifs que vous cultivez à votre encontre ? Ça représente tellement d’énergie que vous pourriez investir ailleurs, non ?

Il est temps d’arrêter de vous battre contre vous et de commencer à vous battre pour vous.

Prendre la décision de prendre soin de soi, c’est faire un premier pas vers soi, vers une relation apaisée avec soi. Ce n’est qu’un premier pas, le plus gros reste à faire, mais c’est une étape tellement fondamentale ! Sans elle, il ne se passera rien.

Perdre du poids est une aventure qui s’inscrit sur la durée. Je ne vais pas vous mentir : vous trébucherez, c’est certain. Il vous faut donc des éléments auxquels vous pourrez vous raccrocher pour remonter en selle quand ça arrivera. Parce que c’est facile d’aller bien quand tout va bien. Et quand ça va moins bien ? Vous êtes toujours là ?

Toutes les personnes qui sont devenues minces, et par là je veux dire les personnes qui ont perdu du poids sans plus jamais le reprendre, le sont devenues parce qu’elles ont eu conscience de toutes les implications que générait ce changement avant de se lancer ou au moment de se lancer. Et elles voulaient ce changement malgré ce qu’il y avait à faire, elles voulaient autant les avantages que les inconvénients parce que les avantages dépassent de loin les inconvénients. Elles ne sont pas devenues des « obèses maigres » qui ne se reconnaissent plus dans leurs corps et vivent dans la hantise de ce qu’elles ont été. Elles ne vivent plus dans la peur de se faire démasquer, elles vivent en pleine lumière, elles ne se cachent plus.

Maintenant, parlons franchement

Vous souvenez-vous où vous étiez l’année dernière ? Vous y êtes ? Bien.

Combien pesiez-vous ?

Et aujourd’hui ? L’évolution de votre poids prend-t-elle la bonne direction ?

Si oui, je vous félicite ! Je me réjouie sincèrement pour vous car je sais ce que ça représente. Vous avez certainement mis en place des choses qui fonctionnent pour vous, ne lâchez rien maintenant, même si les progrès sont lents. Un progrès est un progrès et vous pouvez être fière de vous !

Si ce n’est pas le cas, je suis désolée de l’apprendre. Et je suis désolée de remuer le couteau dans la plaie mais si vous ne changez rien aujourd’hui, pensez-vous que vous obtiendrez des résultats différents dans 1 an ? Voulez-vous vraiment vous trimbaler cette souffrance encore toute une année ? Voire 2 ? 5 ?

Vous voyez où je veux en venir et j’espère que vous m’excuserez d’être aussi directe mais je souhaite que vous preniez la meilleure décision pour vous.

Questions / Réponses
Je ne comprends pas votre offre : pour perdre du poids, il ne suffit pas de manger moins pendant quelques temps ? Ou de faire un peu plus de sport ?

Au secours !!! Quand j’entends ça, je me dis qu’il y a encore beaucoup de désinformation quant à la perte de poids. Perdre du poids et rester mince (parce que c’est l’objectif) ne se passe pas que dans l’assiette et ce n’est certainement pas quelque chose à envisager de manière temporaire. Peu de gens savent qu’il n’est pas obligatoire de faire du sport pour perdre du poids (c’est parfois même pas conseillé) et surtout, manger moins peut assez facilement conduire à ne plus manger assez et à entretenir l’obésité, voire la créer… Si vous souhaitez perdre du poids durablement, il faut d’abord commencer à sortir de ces carcans, ce que je vous aide à faire en établissant votre « feuille de route ». Nous traçons ensemble votre itinéraire vers votre « cible » pour que vous voyez la route à parcourir pour que vous puissiez ensuite, si ça vous tente, emprunter ce chemin.

Il me semblait pourtant avoir pris la décision de perdre du poids… Parce que je n’y arrive pas, c’est le signe que je m’auto-sabote ?

En effet, tout dépend des raisons de votre échec actuel. Si vous n’arrivez pas à faire régulièrement les actions que vous aviez décidées de faire pour perdre du poids, vous êtes sûrement encore dans la procrastination ou l’ambivalence : vous voulez perdre du poids mais il y a toujours un truc qui vous fait flancher. Vous êtes donc en recherche constante de motivation, ou vous faites des « pauses », alors que ce dont vous avez besoin, c’est d’inspiration : rattacher ce désir de perdre du poids à quelque chose qui raisonne profondément en vous de sorte que vos actions pour perdre du poids reposent sur quelque chose de beaucoup plus stable. Il sera donc alors plus difficile de vous faire trébucher. Parce qu’on ne le dit pas assez, la motivation, ça va, ça vient bref, ce n’est pas fiable ! Mieux vaut donc ne pas compter dessus. Si vous arrivez à fournir les efforts que vous aviez décidés de fournir mais que rien ne se concrétise derrière, il vous manque peut-être une information ou un paramètre. Peut-être que vous mangez équilibré mais sans créer de déficit calorique, il n’y aura pas de perte de poids… Idem si votre métabolisme de base est bloqué. Il faudra alors le relancer avant d’envisager de perdre du poids.

J’ai tout essayé, ça marchera sur moi ?

Oh que oui, et certainement mieux que toutes ces gélules coupe faim ou brûle graisse qui coûtent une fortune au vue des résultats qu’elles apportent… Perdre du poids ne coûte pas cher quand on le fait bien. Parce que le « prix » à payer pour perdre du poids n’est certainement pas de l’argent mais des efforts. Or, personne ne prend le temps d’évaluer quels efforts ils sont prêts à fournir pour atteindre leurs objectifs…

Et si je veux juste perdre du poids sans travailler mon état d’esprit, me remettre en question ?

S’il y a bien une chose que j’ai comprise en perdant du poids, c‘est que ça se passe autant dans la tête que dans l’assiette. Du coup, ignorer une partie du problème ne vous aidera pas à obtenir des résultats durables. Et après tout, si tout ce que vous avez fait jusque là ne vous fait pas obtenir les résultats espérés, il est temps de faire autrement ! Vous ne pouvez pas continuer à faire toujours les mêmes choses et espérer des résultats différents… D’autant plus que la façon dont on se nourrit est le reflet de la relation profonde que l’on a avec soi car à chaque fois que l’on mange, on vote pour la personne que l’on souhaite être dans le futur.

Comment se déroulent les séances de coaching ?

Les coachings durent 1h chacun à raison d’1h/semaine. L’idée est de trouver un créneau fixe pour se parler chaque semaine, dans la mesure du possible. Je vous aurai transmis au préalable les exercices que nous allons aborder pendant cette heure et je vous invite à vous pencher dessus avant notre rendez-vous afin que vous puissiez en tirer le maximum.

Est-on obligé de faire 1h/semaine ?

C’est mieux, même si je reste flexible. L’idée reste quand même de vous fixer des échéances afin de vous pousser un minimum à avancer sur votre réflexion.

Quelles sont vos qualifications ?

J’ai acquis mes compétences avant tout par l’expérience : expérience de la perte de poids durable (moins 20kg en 10 mois sans reprise de poids derrière), expérience de la transformation de soi à travers la thérapie et le développement personnel, et énormément de lectures autour de ces sujets. J’ai également aidé ma belle-sœur à perdre du poids et ce qui m’a le plus touchée là-dedans est que, quand elle est tombée enceinte, elle a réutilisé ce qu’elle avait appris avec moi pour gérer son diabète gestationnel pendant sa grossesse (ce qui a fonctionné) mais aussi pour re-perdre ses kilos après la grossesse (ce qui a aussi fonctionné ! <3). Dans tous les cas, je n’ai pas la science infuse (comme personne d’ailleurs) et je ne peux que vous guider. Vous resterez la personne qui travaillera le plus mais ça tombe bien, vous serez aussi la principale bénéficiaire des résultats 😉

Puis-je régler en plusieurs fois ?

Non malheureusement, je n’ai pas encore trouvé de solution satisfaisante pour pouvoir vous proposer un paiement en plusieurs fois.

300€, c’est pas un peu cher ?

Pas plus que passer son temps à acheter des livres de régimes, des gélules pour brûler les graisses (attention à l’auto-combustion quand même, ça peut faire mal… Ok je sors #humourdem**de) bref, pas plus que tout ce qui ne vous fera pas perdre de poids en fin de compte. Ceci étant dit, laissez-moi vous poser une question : combien vaut votre bien-être selon vous ? Combien vaut le simple fait d’arrêter de vous torturer sur le sujet de votre poids ? Si ceci ne vaut pas 300€, très bien, nous ne sommes pas faites pour travailler ensemble. Mais de mon côté, je sais à quel point je peux vous aider 😉

On n’a pas le choix de notre corps mais on a le choix de la manière de nous vivre de l’intérieur.

Vous avez une question ?

Envoyez-moi un email à audrey@byebyelegras.fr !