fbpx

Bye bye le gras

Le bon état d’esprit pour perdre du poids

Avant de vous lancer dans l’aventure de la perte de poids, j’aimerais vous partager quelques observations que j’ai pu faire et qui me semble primordiales, des éléments qui, à mon sens, ont fait que cette fois-ci c’était différent, pas juste une autre Nième tentative de perdre du poids.

Tout d’abord, pouvez-vous répondre à la question : pourquoi souhaitez-vous perdre du poids ?

Si ma question vous semble saugrenue parce qu’il est évident que toute personne en surpoids veut perdre du poids alors j’ai sonné à la bonne porte. Il est hyper important de le rappeler :

perdre du poids n’est pas une obligation !

Vous êtes le capitaine à bord, la seule qui commande. Concernant votre corps, votre image, personne n’a son mot à dire même si certains pensent qu’ils l’ont. Ainsi, il se peut que votre gynécologue par exemple, ne se gêne pas pour vous dire que vous devez perdre du poids chaque fois que vous venez renouveler votre prescription pour une pilule contraceptive. Il se peut même qu’elle prenne la peine de vous imprimer des prescriptions diététiques et de vous parler de toutes les super machines de musculation que l’on peut trouver en salles de sport, sans évoquer le moins du monde un quelconque problème d’ordre médical qui justifierait de telles recommandations. En fait j’étais grosse, et c’était juste pas bien. Il se peut aussi qu’une pression pour perdre du poids se fasse sentir de la part de vos proches, pour toute une multitude de raisons, plus ou moins bienveillantes.

En fait, le véritable enjeu ici est de se poser la question :

Est-ce vraiment vous qui décidez de maigrir ?

L’autre pendant de cette question serait : pour qui voulez-vous perdre du poids ? Si la réponse est quelqu’un d’autre que vous, je suis au regret de vous dire d’emblée que ça ne marchera pas. Une simple déception ou désillusion de la part des personnes pour qui vous le faites et vous n’aurez plus aucune raison de rester mince si vous y parvenez. S’il y a bien une chose que j’ai comprise : pour être heureuse, vous ne devez jamais faire dépendre vos espérances, vos projets ou vos envies de quelqu’un d’autre que vous. Pour réussir, il faut apprendre à cultiver une certaine autonomie, notamment affective.

Vous l’aurez donc compris, perdre du poids durablement est une affaire entre soi et soi-même. Parce que la façon dont on s’alimente traduit énormément la relation profonde que l’on a avec soi-même. Ainsi, perdre du poids implique d’aller à la rencontre de soi-même, de découvrir ses forces et ses faiblesse et de s’accepter telle que l’on est. Ça implique également de cibler ses problèmes et de les affronter, d’avoir du courage. Et on en est tous capable. En un mot, perdre du poids c’est prendre le temps de changer , d’évoluer, de grandir. Il est donc primordial que vous sachiez pourquoi vous vous lancez là-dedans. J’insiste parce que perdre du poids durablement prend du temps et si vous n’avez pas un pourquoi assez fort dès le départ, qui sera en mesure de remettre du fuel dans le réservoir au cours des mois à chaque fois que vous y repensez, il sera compliqué de mener votre perte de poids à bien.

Je ne dis pas ça pour vous effrayer ou vous décourager. Je vous dis ça pour que vous soyez en mesure de construire votre réussite en ce qui concerne votre perte de poids.

Perdre du poids est une affaire entre soi et soi-même.

De plus, il y a une autre observation que je souhaiterais faire : perdre du poids durablement prend du temps. Essayer de réduire les délais pour obtenir des résultats rapides est le meilleur moyen de saboter tous vos efforts (et vous-même) et ce, pour plusieurs raisons.

Perdre du poids durablement prend du temps.

Premièrement, on pense à tort que perdre du poids = régime = privations or, c’est complètement faux ! J’ai perdu du poids en mangeant des burgers, des frites, des pâtisseries, des glaces… Je ne plaisante pas ! Le problème fondamental ici est de raisonner en termes d’aliments interdits/aliments autorisés pendant un régime parce qu’il n’y a pas de mauvais aliments, il n’y a que des mauvaises quantités.

Le vrai problème ici est de créer de l’interdit parce que cela va provoquer une réaction en chaîne. Un interdit va tout d’abord créer un manque qui, non comblé, va se transformer en frustration. Et être frustrée est une sensation plutôt désagréable. On subit et donc on ne veut pas subir trop longtemps. On souhaite donc des résultats rapides pour sortir de cet état de régime et faire disparaître les interdits. De cette façon, on voit bien que les interdits alimentaires sont juste un problème dont on veut se débarrasser alors pourquoi les introduire dès le début ?

Deuxièmement, chercher des résultats rapides mène rapidement à s’affamer or, comme je l’expliquais dans l’article « La seule façon de perdre du poids », il y a une dépense minimale journalière à respecter : le métabolisme de base. Ne pas respecter cette limite est juste un bon moyen de dérégler son métabolisme et de ne plus être en mesure de perdre du poids. Eh oui, vous avez bien compris : vous affamer ne vous fera pas perdre de poids, bien au contraire ! D’autant plus que si votre métabolisme tourne au ralenti, il va falloir le relancer avant de pouvoir envisager de perdre du poids, ce qui rajoute un délai alors que le but poursuivi au départ était des résultats rapides… Vous conviendrez donc que cette approche est totalement contre-productive.

Il n’y a pas de mauvais aliments, que des mauvaises quantités.

Perdre du poids définitivement est avant tout un processus qui s’inscrit dans la durée. Une perte de poids durable relève plus du marathon que du sprint. Ainsi, pour mettre toutes les chances de son côté, il faut apprendre à aimer ce processus, le considérer comme un projet que l’on construit un peu chaque jour, dans lequel on se crée de nouvelles bonnes habitudes sur lesquelles on capitalisera à l’avenir. Pour mener à des résultats pérennes, ce processus doit être un moment d’apprentissage et de transformation. Il est donc primordial d’arrêter de concevoir les choses de manière temporaire.

Plus globalement, pour perdre du poids une bonne fois pour toutes, il faut faire table rase de tout ce que vous avez entendu sur les régimes pour sortir de cette culture de l’échec. Si vous souhaitez des résultats différents, il va falloir faire… différemment ! Et c’est ce que j’espère vous proposer avec l’accompagnement Bye bye le gras.